Installation Chaudières - Dépannage - Solaire thermique - Solaire photovoltaique - chauffage bois - Pellet - Mazout - Gaz - Pompe à  chaleur

Estoppey Chauffage

Un chauffage de qualité, des energies qui respectent l'environnement !

 

FUITES D'AIR

Les fuites d’air

Les maisons sont des passoires thermiques et les infiltrations d’air en sont une des causes principales.

Pourquoi l’air s’infiltre-t-il au travers d’un bâtiment ?
L’air se déplace des zones de haute pression vers les zones de basse pression, tout comme la chaleur se déplace des zones à température plus élevée vers les zones à température plus faible.

Dans un bâtiment, deux causes peuvent être à l’origine d’une différence de pression entre l’extérieur et l’intérieur : Le vent exerce une pression sur les façades exposées et une dépression sur les façades opposées.
Le chauffage dilate l’air ambiant à l’intérieur du bâtiment et crée ainsi une surpression par rapport à l’extérieur.

Éviter les fuites d’air, un impératif
Comment réaliser des économies d'argent et d'énergie en protégeant notre maison des courants d’air. Dans certaines maisons, les courants d'air ou fuites d'air peuvent représenter entre 25 et 40% de la perte de chaleur, ce qui signifie un maximum d'énergie gaspillée et une facture qui risque de grimper de 15% tous les ans. L'air froid s'infiltrant dans votre maison, causant des courants d'air peut rendre certaines pièces inconfortables et difficiles à chauffer, et donc accentuer notre facture de chauffage.

Où les fuites d'air sont-elles les plus nombreuses ?
L'air froid s'infiltre à travers le toit, les murs, les fenêtres et les portes, causant des problèmes de condensation, une dégradation de l'isolant et de la charpente de bois. La maison devient difficile à chauffer.

À contrôler :
  • La trappe d'accès sous toit et plafonniers
  • Les conduits de ventilation
  • Le bas et le cadre des portes
  • La hotte de la cuisinière
  • La fente pour le courrier
  • Les entrées de canalisation dans les murs extérieurs
  • Les prises de courant
  • Les fenêtres
  • La cheminée
  • Les fissures dans les fondations

Les fuites d'air au niveau des portes et des fenêtres sont à l'origine d'importantes déperditions de chaleur.

Points infiltration air

Détecter les infiltrations d'air
Sur tout le pourtour de la maison, déplacez lentement une bougie ou une mince feuille de papier le long des arêtes des murs, des planchers et des plafonds.
S'il y a fuite d'air la flamme de la bougie ou la feuille de papier tremblera.
Les toiles d'araignée constituent un bon indicateur de fuites d'air.
Elles construisent leurs toiles là où l'air circule afin d'attraper les insectes.

Comment calfeutrer et colmater les fuites d'air ?
Avant d'envisager n'importe quelle opération couteuse, calfeutrez vos fenêtres avec des joints en mousse (à changer tous les 2 ans) en néoprène (plus solide) ou des joints moulés ou métalliques (isolation parfaite et durable) et posez sur le bas des portes extérieures un bourrelet, une languette de caoutchouc ou une brosse que vous fixerez avec des adhésifs ou par vissage.

Des produits spécifiques existent pour résoudre ces problèmes d’étanchéité (rubans, manchons, bandes d’étanchéité…), que ce soit dans la construction neuve ou la rénovation. Bien sûr, l'étanchéité à l'air doit aller de pair avec une ventilation mécanique contrôlée.

Utilisez les composés qui conviennent à chaque utilisation.

Test étanchéité à l’air
Afin de contrôler la bonne étanchéité du bâtiment, il existe un système de test. On coupe la ventilation de la maison, on ferme toutes les portes et fenêtres sauf une sur laquelle on installe le système de test : il s’agit d’une porte en toile munie d’un ventilateur commandé par un ordinateur et raccordé à différentes sondes (voir photo). Le système crée une dépression dans la maison pour calculer le volume d’air qui entre par les fuites.

Quelques conseils pratiques
  • La porte d’entrée, point faible au niveau de la perméabilité, ne doit pas être placée sur la façade exposée au vent dominant
  • Éviter de placer les prises électriques sur les murs de façade ou prévoir un espace technique entre le mur et les finitions intérieures
  • Placer le tableau électrique ainsi que le chauffe-eau à l’intérieur de l’enveloppe
  • Éviter de placer les câbles électriques ainsi que les tuyaux de distribution d’eau dans les murs de façade
  • Ne pas intégrer le garage dans l’enveloppe.Les avantages d'une bonne étanchéité
  • Réduction des besoins énergétiques
  • Augmentation de la durée de vie du bâtiment
  • Insonorisation améliorée entre intérieur et extérieur
  • Meilleur confort de vie
  • Amélioration de la qualité de l’air intérieur
  • Optimisation de la ventilation
  • Réduction de l’impact d’une pollution atmosphérique accidentelle
  • Frein au développement d’incendie.

La respirabilité d’une maison est essentielle.
Ses parois doivent pouvoir évacuer l’humidité qui peut s’y trouver. En particulier, la migration de vapeur d’eau à travers la paroi est un phénomène physique qui a pour cause la différence des taux d’humidité et des températures entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment. Il y a donc un risque de condensation dans les murs.

Le système de construction des murs doit respecter précisément l'emplacement de l’isolant et des différents matériaux qui le composent afin d’optimiser les transferts d’humidité. Sans ces précautions, des dégradations irréversibles peuvent apparaître (moisissures, corrosion, perte d’efficacité des isolants, pourriture de la structure…).

Les matériaux seront disposés de telle sorte que leur résistance à la vapeur d’eau soit dégressive de l’intérieur vers l’extérieur : le freine vapeur à l’intérieur (hygroadapté si possible), le pare pluie à l’extérieur.

Tout aussi important : l’étanchéité à l’air. Un bâtiment étanche à l’air est soit constitué de matériaux à très faible perméabilité, aux liaisons soigneusement traitées, soit doublé d’un film d’étanchéité sur toute sa structure.