Installation Chaudières - Dépannage - Solaire thermique - Solaire photovoltaique - chauffage bois - Pellet - Mazout - Gaz - Pompe à  chaleur

Estoppey Chauffage

Un chauffage de qualité, des energies qui respectent l'environnement !

 

CONSOMMATION PELLETS

Quelle est la consommation d’un poêle à granulés de bois ?


La consommation en pellets d’un poêle à granulés
La plupart des fabricants de poêles à granulés s’accordent à dire que la consommation de ce type d’appareil est de 1 kg de pellets par heure de fonctionnement mais attention, celle-ci peut monter a environ 1,8 kg/heure lorsque le poêle fonctionne à pleine puissance.

Pour calculer la consommation annuelle de votre équipement de chauffage, il ne faut toutefois pas vous contenter de multiplier ce chiffre par 24 (le nombre d’heures dans une journée), puis par 365 (le nombre de jours dans une année). En effet, votre poêle ne chauffera jamais toute l’année, 24 heures sur 24.

Le calcul de votre consommation effective devra plutôt tenir compte :
  • de votre lieu de résidence (région plutôt chaude ou froide)
  • de la présence de personnes dans votre logement en journée
  • de l’isolation de votre logement
  • de la taille de votre logement
  • de votre température de confort.

En intégrant tous ces facteurs, on estime généralement qu’un poêle à granulés consomme en moyenne environ deux sacs de 15 kg par semaine. Par temps de grand froid, cette consommation peut monter à un sac par jour.
Sur une année – avec certains mois où il n’est donc pas nécessaire de chauffer – la consommation de pellets de votre poêle à granulés s’élèverait donc, en moyenne, à 1,5 palette, soit 1,5 tonne.

Poêle à pellets
La consommation électrique d’un poêle à granulés
Au-delà de la consommation de pellets de votre poêle à granulés, il faut également prendre en compte sa consommation électrique.

En effet, la majorité des poêles à pellets ont besoin d’énergie électrique :
  • pour démarrer
  • pour faire fonctionner la ventilation
  • pour s’auto-alimenter
  • pour être réglés.

La consommation électrique est faible, de l’ordre de 50-80 Watt/heure en fonctionnement normal et de l’ordre de 250 Watt/heure en démarrage.

Notez que certains poêles fonctionnent sans aucune alimentation électrique, souvent en utilisant la gravité pour permettre l’écoulement des pellets et le décendrage.
Cela dit, ce type d’appareil perd du même coup l’un des atouts du poêle à granulés : sa capacité à être programmé et réglé précisément.

Comment réduire sa consommation de granulés de bois ?
Programmer le thermostat d’un poêle à pellets
L’un des avantages majeur du poêle à granulés est son alimentation automatique en combustible. Vous n’avez pas à vous en occuper durant plusieurs jours, contrairement aux appareils traditionnels à bûches qui nécessitent d’être alimentés manuellement.

Pour garder la maîtrise de la consommation de votre poêle à granulés, pensez à programmer son thermostat. Ce réglage peut vous permettre de réaliser jusqu’à 10-20% d’économies de chauffage. Certains poêle à pellets peuvent même être connectés à un smartphone et permettre un déclenchement à distance pour un confort toute l’année (départ et retour de vacances ou de week-end).

Il n’est pas utile que votre poêle à granulés fonctionne à pleine puissance en continu. Vous pouvez moduler son fonctionnement pour qu’il s’adapte à vos besoins et votre rythme de vie. Par exemple, vous pouvez choisir de faire fonctionner votre poêle à pellets automatiquement à certaines heures de la journée : avant votre retour du travail ou de l’école, avant de vous lever...

Réduire la température de l’habitation
Autre astuce pour réduire la consommation de son poêle à granulés : réduire la température de son logement, tout simplement.

Au-delà de 20°C, chaque degré supplémentaire implique une surconsommation de 5-7% en moyenne.

La température recommandée est de 19°C lorsque vous êtes dans votre logement (la température de confort) et de 16°C lorsque vous êtes absent (la température de réduit). Étant donné que l’on constate un écart de 2 à 3°C entre la température à proximité du poêle et celle des espaces plus éloignés, il est recommandé de programmer une température de confort à 21°C.

Pour ce qui est de la température de réduit, tout dépend du comportement thermique de votre maison : si les températures remontent rapidement, vous pouvez abaisser la température de réduit, si au contraire elle met du temps à se réchauffer, vous devrez conserver une température minimale assez élevée.

Vérifier la qualité de la combustion
La limitation de la consommation des granulés dépend également de la qualité de la combustion, qui doit être la meilleure possible. Si au bout de quelques heures de fonctionnement, la vitre de votre poêle à granulés est déjà noire, c’est le signe d’une mauvaise combustion.

Dans ce cas, voici les points à regarder de plus près pour améliorer la combustion des pellets :

La qualité des granulés
S’ils créent du mâchefer, c’est-à-dire une croûte de cendre, ils risquent d'obstruer très rapidement les orifices pour l’air comburant au niveau du creuset. Procédez alors à un nettoyage quotidien.
Pour éviter ce type de désagrément, achetez des pellets de qualité : Din Plus, En Plus A1 ou NF Haute performance.
Avant d’acheter tout votre stock de la saison, testez la qualité des granulés avec 2 ou 3 sacs de granulés.

Un entretien régulier et annuel
L’entretien est primordial. Aspirez de temps en temps la chambre de combustion et faites ramoner le conduit une fois par an.
Si malgré ces vérifications et entretiens la combustion reste de mauvaise qualité, faites appel à un installateur. Il pourra l’améliorer en réglant le débit d’air comburant du poêle.

Acheter ses granulés de bois hors saison de chauffe
Pour faire des économies, pensez à acheter vos granulés de bois en dehors de la saison de chauffe. Vous pourrez ainsi bénéficier d’offres intéressantes, notamment au moment de l’écoulement des surstocks à la fin de l’hiver.

Renseignement :
079 436 66 03 ou [email protected]